dimanche 26 février

Publié le par Guillaume Trouillard

Un bon conseil, évitez-le ! A trop vouloir jouer l’original, Fenouilh en devient un personnage odieux. Avec le temps, c’est à croire qu’il prend un malin plaisir à broyer du noir les jours de beau temps, quand les oiseaux chantent et que les enfants jouent dehors, pour ensuite s’empresser d’afficher un sourire béat les jours de deuil.

A ce niveau-là, c’est de la perversion.

Publié dans fenouilh

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Romane 08/03/2006 13:44

Sa baigner dans les fontaines c'est très bien, mais attention aux mycoses tout de même ! Faudra pas venir pleurer après.